FLEGT Watch
Gestion de la déforestation dans les forêts tropicales
Le programme FLEGT
 
FLEGT - pour "Forest Law Enforcement, Governance and Trade" en anglais, ou « Programme pour l'application des règlementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux » en français - est un plan d’action de l'Union européenne destiné à lutter contre le trafic de bois illégal. Lancé en 2003, son but est d'empêcher toute entrée de bois illégal dans l'Union européenne, en certifiant l'origine du bois importé, dans le cadre d'«accords de partenariat volontaire» (APV), afin, ainsi, de lutter contre l'abattage illégal du bois.
 
La Communication de l'UE (2019) sur l'intensification de l'action de l'UE pour protéger et restaurer les forêts du monde constitue un nouvel engagement important de l'Union Européenne pour éradiquer la déforestation des chaînes d'approvisionnement des produits agricoles importés. La Communication a pour objectif de protéger et d'améliorer la santé des forêts existantes, en particulier les forêts primaires, et d'accroître considérablement une couverture forestière durable et riche en biodiversité dans le monde. La capacité de surveillance des forêts et la traçabilité des chaînes d'approvisionnement en matières premières seront des priorités. Les actions chercheront à créer un Observatoire de l'UE et à établir une composante de service Copernicus REDD+.

 

 
Présentation de FLEGT Watch 
 
FLEGT Watch Web est une application qui détecte automatiquement les changements du couvert forestier à partir des données des satellites. Lorsqu'un événement de déforestation est détecté dans une aire à surveiller, FLEGT Watch Web prévient les observateurs de cette aire à surveiller. Ceux-ci peuvent commenter l'événement et décider d'aller vérifier la réalité sur le terrain grâce à une application mobile pour smartphone FLEGT Watch App qui permet d'organiser des missions de terrain, collecter des observations in-situ et les partager avec la communauté. Ces observations permettent d'éditer automatiquement des rapports de missions de terrain. Développé pendant l'année 2018 selon les spécifications utilisateurs de CIDT et de Tropenbos International, FLEGT Watch est opérationnel depuis le 1er janvier 2019.
 
 
Acteurs
 
FLEGT Watch est financé par l'Union Européenne, le CIDT ainsi que Tropenbos International pour fournir aux observateurs indépendants un outil puissant de surveillance automatique.

Le système a été conçu en premier lieu pour les observateurs indépendants, personnes physiques de la société civile, tels que les membres d’organisations non gouvernementales (ONG), d’associations, communautés villageoises…
Lorsqu’ils reçoivent des alertes de déforestation dans des aires à surveiller (monitored areas), ils peuvent vérifier sur le terrain et y affecter des observateurs. L’ensemble des observateurs indépendants autour d’une même aire à surveiller forment une communauté   à laquelle sont adressés les changements détectés.

Dans sa première version, FLEGT Watch couvre deux sous-régions dirigées chacune par deux Chefs de projet : -l'Afrique Centrale (Cameroun, Gabon, République du Congo, République Démocratique du Congo, République d’Afrique Centrale) supervisée par le CIDT et -l'Afrique de l'Ouest (Libéria, Côte d’Ivoire, Ghana) supervisée par Tropenbos International.
 
Dans chaque pays, le Chef de projet de la sous-région a désigné a un ou plusieurs responsable(s) nationaux, chacun responsable d'une ONG et coordonne les plans de formation et de support in-situ.
 
Fig. 1 - Organisation de FLEGT Watch et de ses acteurs.
 
 
 
FLEGT Watch en opérations 
 
L'une des principales qualités du FLEGT Watch est de pouvoir reporter les déforestations en temps quasi-réel, c'est-à-dire dans les secondes suivant la mise à disposition des données satellites par les agences spatiales (essentiellement l'Agence Spatiale Européenne pour les données Sentinel).
 
Fonctionnant essentiellement dans les régions tropicales à fort couvert nuageux, FLEGT Watch utilise surtout l'imagerie satellite radar Sentinel-1.Chaque nouvelle acquisition radar est comparée aux 4 acquisitions précédentes en tenant compte de caractéristiques topographiques, des données météorologiques et des précipitations récentes. Un algorithme détecte les changements significatifs en leur attachant un indice de confiance à trois niveaux.
 
success story
Fig. 2- Exemple de déforestation détectée par FLEGT Watch (en jaune), dans le Nord-Est de la République Démocratique du Congo (hyperlook)
 
Les événements détectés dans une aire surveillée sont accessibles à tous les membres de la communauté d'observateurs indépendants autour de l'aire en question.
 
schéma explicatif du système d'alertes de FLEGT Watch
Fig. 3 - Schéma explicatif du système d'alertes de FLEGT Watch
 
 
FLEGT Watch App - Gérer les missions de terrain
 
Les observateurs peuvent créer une mission dont la cible sera l'événement de déforestation détecté par FLEGT Watch ou un lieu qu'il (ou elle) définira. Des cartes et images peuvent être téléchargés sur le smartphone pour aider à guider l'observateur sur le terrain même sans connexion Internet.
Sur le terrain, les utilisateurs peuvent faire des observations : images / vidéos / interviews. Ces observations sont automatiquement géocodées et annotées du jour et de l'heure d'acquisition. L'utilisateur est invité à ajouter un titre et une description à l'observation.
Une fois revenus de mission, les observateurs peuvent partager tout ou partie des observations avec leur communauté. Il est ensuite possible de générer des rapports de mission. Voir par exemple les rapports de mission à Libreville (Gabon) ou à Yangambi (RDC).

 
 
FLEGT Watch en quelques chiffres 
 
Les aires surveillées sont nombreuses et très vastes :
 
pays nombre d'aires surveillées superficie totale (en ha)
Ghana 6 373 309
Côte d'Ivoire 8 847 510
Libéria 9 925 674
Cameroun 46 1 420 930
Gabon 25 2 627 346
République
Démocratique
du Congo
92 39 072 426
 
visualisation de l'ensemble des ma sur fond bleu
 
FLEGT Watch compte actuellement un total de 186 aires surveillées, comptabilisant pas moins de 45 millions d'hectares de terrain.
 
 
Ressources et liens utiles 
 
Description
lien(s)
FLEGT Watch Web FlegtWatch
FLEGT Watch App - tutoriel d'installation et d'utilisation de l'application mobile 
FLEGT Watch App - Lien de téléchargement  app.apk
   
Mission Yangambi (RDC)
24 au 29 février 2020
 
  • Support de formation télédétection
PDF
  • Support de formation SIG
PDF
  • Rapport de mission
HTML PDF KML
   
Mission Libreville (Gabon)
27 au 31 janvier 2020
 
  • Préparation, formation et mission
PDF
  • Préparation de mission
PDF
  • Support de formation
PDF
  • Rapport de mission
HTMLPDFKML
   
Mission Douala (Cameroun)
3 au 4 octobre 2019
  • Support de formation au secteur privé forestier
PDF
   
Mission Kisangani (RDC)
29 juillet au 2 août 2019
 
  • Préparation, formation et mission
PDF
  • Support de formation
PDF
  • Rapport de mission
HTML PDFKML
   
Mission Kumasi (Ghana)
8 au 11 avril 2019
 
  • Préparation, formation et mission
PDF
  • Support de formation
PDF
  • Rapport de mission
HTML PDF KML
   
 
Quelques-uns des nombreux succès 
 
Les exemples ci-dessous montrent dans les deux colonnes de gauche les vues radar Sentinel-1 avant et après l'événement de déforestation détecté automatiquement par FLEGT Watch. La date de l'événement est donnée dans la seconde image radar (par exemple le 15.05.2020 dans la figure 4).
Pour aider à confirmer l'événements, les deux vues à droite correspondent aux données optiques de Sentinel-2 observées au même endroit avec des dates d'acquisition qui encadrent la date de l'événement.
En cliquant dur l'hyperlook en légende des figures, les images peuvent être interactivement manipulées dans votre navigateur web. La pile des couches (layer stack) peut être affichée en activant le petit icone figurant 3 traits horizontaux () à l'extrême droite de la zone d'affichage.
 
success story
Fig. 4 - Déforestation détectée en RDC (hyperlook)
 
Fig. 5 - Déforestation détectée au Cameroun (hyperlook)
 
Fig. 6 - Déforestation détectée au Cameroun (hyperlook)
 
Fig. 7 - Déforestation détectée en RDC (hyperlook)
 
Fig. 8 - Déforestation détectéeé en RDC (hyperlook)
 
Déforestation vue par satellites et confirmée sur le terrain
 
Les missions de terrain permettent de relier les vues par satellites aux observations in-situ. Lors de la formation tenue du 27 au 31 janvier 2020 auprès de Brainforest à Libreville (Gabon), une mission de terrain a été organisée le 30 janvier pour comprendre la déforestation observée par satellites en deux phases : juin-juillet 2017 puis novembre-décembre 2018. A l’issue de cette seconde phase pas moins de 33 hectares de forêts ont été supprimés. Une visite sur le terrain confirme cette déforestation et constate qu’elle aurait pu être évitée puisque les sols très sablonneux ne retiennent pas la pluie. Les expériences agricoles semblent toutes se solder d’échecs.
 
 
 
Fig. 9 - Scène Sentinel-1 radar du 23 décembre 2018 (a) et Sentinel-2 optique du 17 avril 2019 (b). Vue sur le terrain le 30 janvier 2020 (c).
 
 
 
Atlas de photo-interprétation
 
Visioterra maintiens un atlas destiné à mieux comprendre le signal radar.
Cet atlas fournit divers exemples (fiches) de photos de terrain, chacune associée à son équivalent vu de l’espace en très haute résolution (THR à un pas d’échantillonnage au sol inférieur au mètre), en imagerie radar (Sentinel-1) et en imagerie optique (Sentinel-2), tous deux acquis en haute résolution (HR à un pas d’échantillonnage au sol de 10m).
 
image des observations de terrain aux observations satellitaires
Fig. 10 - Des observations de terrain aux observations satellitaires.
 
 
La fiche ci dessous est extraite de l'atlas et montre un mélange de végétation haute, végétation basse, de sols nus et d'habitations.
 
COD-09 – Mission Yangambi 24.02.2020 – Végétation haute, urbain
 
 
Fig. 11 - COD-09 – Mission Yangambi 24.02.2020 – Végétation haute et urbain 
 
Cas 1 - Arbres, végétation basse

Fig. 12 – COD-09 – Arbres, végétation basse.
 
On observe ci-dessus une dépolarisation du signal rétrodiffusé VH plus grande au niveau de l’arbre de gauche qu’au niveau de l’arbre de droite (au radar) malgré le fait qu’ils aient l’air d’être de la même espèce.
 
Cas 2 - Arbres, végétation basse

Fig. 13 – COD-09 – Arbres, végétation basse.
 
On observe ci-dessus une dépolarisation du signal radar VH plus grande dans la zone de végétation basse qu’au niveau des arbres très denses.
 
 
logo CIDT logo wolver hampton
logo visioterra logo FLEGT Watch logo tropenbos international logo EU logo de copernicus
 
Spacemaps production
Software development
Scientific consulting
Training
Communication
SCIENTIFIC CONSULTING FOR EARTH OBSERVATION
 

VisioTerra is member of the Copernicus Academy