Le projet PAPFor

en apprendre plus

Objectif général


PAPFor (Programme d’Appui à la Préservation des Ecosystèmes Forestiers en Afrique de l’Ouest) a pour objectif de promouvoir un développement endogène, durable et inclusif des zones forestières d’Afrique de l’Ouest, répondant aux défis du changement climatique et la maintien de la biodiversité.

Objectif spécifique

Protéger de manière effective et efficace, la biodiversité et les écosystèmes forestiers prioritaires en Afrique de l’Ouest, en contribuant à la résilience face au changement climatique et à la sécurisation de l’eau et la nourriture.

Etendue géographique

Six paysages forestiers transfrontaliers au Libéria, Sierra Leone, Guinée, Côte d’Ivoire et Nigeria.

Structure/composantes

PAPFor a deux composantes principales:

  • La Composante 1 se focalise sur la gestion durable des Aires Protégées et des forêts avoisinantes.
  • La composante 2 se focalise sur la convergence régionale et la coordination.

Mécanisme de financement et durée

PAPFor est financé au travers du 11ème Fonds Européen de Développement, sous la tutelle de la CEDEAO et de l’UEMOA, représentant les pays bénéficiaires.

La durée du programme est de 5 ans (2019-2024), avec un budget provisionnel de 20 millions d’euros.

93% du budget est alloué à la composante 1 (programme de terrain) et 7% à la composante 2 (convergence régionale et coordination).


Composante 1: Gestion durable des Aires Protégées et des terres forestières avoisinantes


Au travers de programmes de terrain sur 6 paysages forestiers prioritaires :

  • Outamba-Kilimi-Kuru Hills-Soya
  • Gola-Foya
  • Wologizi-Wonegizi-Ziama
  • Mt Nimba
  • Taï-Grebo-Krahn-Sapo
  • Cross River

Composante 2: Convergence régionale


Etant donné que la majorité des dernières forêts guinéennes se trouvent au Libéria et comme quatre des six paysages couvrent le Libéria, la coordination régionale de PAPFor est basée à Monrovia.

Les bureaux de la coordination régionale sont localisés auprès de la Society for Conservation of Nature in Liberia et la structure sera légère en structure.

Travaillant en étroite collaboration avec les administrations nationales et les institutions régionales, et en support aux six paysages, la coordination régionale se focalise sur trois résultats principaux :

  • Reconnaissance des complexes d’Aires Protégées trans-frontaliers
  • Suivi Régional des Forêts et Observatoire des Forêts
  • Suivi du Programme

Evolution de l’occupation du sol dans le paysage prioritaire Gola-Foya


étude complète au format pdf

Le paysage de Gola-Foya, partagé entre la Sierra Leone et le Libéria, abrite de vastes étendues de forêt dense humide. C’est une zone importante de conservation, protégeant plus de 60 espèces menacées dont le céphalophe zèbre, de nombreux primates et l’éléphant de forêt.

 

Cette forêt a un rôle primordial pour atténuer l’impact des changements climatiques. BirdLife et ses partenaires travaillent avec les communautés et l’administration locale pour développer des moyens de subsistance durables et améliorer la gestion des aires protégées.

Le paysage englobe le parc national Gola Rainforest, le parc national Gola Forest, la réserve forestière Kambui Hills, le sanctuaire de faune Tiwai et l’aire protégée proposée Foya.

Cette page montre l’évolution de l’occupation du sol du le paysage entre 2001 et 2020 en utilisant des images satellitaires Landsat-5/7/8. La page donne aussi des exemples de déforestation, de feux actifs et d’aires brûlées détectés par les satellites Sentinel du programme européen Copernicus.


2001
2007
2014
2020

Occupation du sol de Gola-Foya entre 2001 et 2020


2001
2007
2014
2020



Perte du couvert forestier dans les différentes unités de conservation entre 2001 et 2020

La figure ci-dessus montre la déforestation par période dans le paysage prioritaire Gola-Foya. Les zones en gris représentent les zones déforestées avant 2001, les zones en bleu sont celles déforestées entre 2001-et 2007, les zones en jaune sont celles déforestées entre 2007 et 2014 et les zones en rouge sont celles déforestées entre 2014 et 2020. Cette dominante rouge témoigne de l’accélération de la déforestation dans la dernière période.

 

La figure ci-dessus montre l’évolution de la perte du couvert forestier par période dans les quatre unités de conservation : paysage entier, parcs nationaux, réserves forestières et aire protégée proposée.

On constate que les parcs nationaux ont été préservées alors que les réserves forestières ont subi une perte croissante de leurs forêts.

Détection de déforestations


FLEGT Watch est un système de détection automatique de la déforestation dans l’Afrique Centrale et l’Afrique de l’Ouest en utilisant des images satellitaires radar Sentinel-1. Cette section montre trois exemples de déforestation détectées par FLEGTWatch dans le parc national Gola Forest (Libéria).

A : Sentinel-1A moyenne du 23-02-2020 au 30-03-2020 Sentinel-1A moyenne du 23-02-2020 au 30-03-2020
B : Sentinel-1A du 11-04-2020 Sentinel-1A du 11-04-2020
 
C : Sentinel-2A du 14-01-2020 Sentinel-2A du 14-01-2020
D : Sentinel-2B du 14-11-2020 Sentinel-2B du 14-11-2020

Dans les images radar A et B, on constate une déforestation dans la partie nord-ouest du parc national Gola Forest.

L’analyse des images optique Sentinel-2 (C et D) confirme que la forêt (C) a été nettement coupée en avril 2020 (D).

consulter l'événement
A : Sentinel-1A moyenne du 18-03-2020 au 23-04-2020 Sentinel-1A moyenne du 18-03-2020 au 23-04-2020
B : Sentinel-1A du 05-05-2020 Sentinel-1A du 05-05-2020
 
C : Sentinel-2A du 14-01-2020 Sentinel-2A du 14-01-2020
D : Sentinel-2B du 14-11-2020 Sentinel-2B du 14-11-2020

le système FLEGT Watch a détecté une déforestation étendue entre le 23 avril et le 5 mai 2020. Cette déforestation survient dans la partie nord-ouest du parc national Gola Forest. à 200 mètres au sud-est du village Nyekehun.

L’analyse des images optique Sentinel-2 (C et D) confirme que les reliquats de forêt observés en C ne sont plus présents en D. On notera que le couvert nuageux quasi permanent sur la zone a obligé la recherche de données optiques bien avant l’événement du 05 mai 2020 (première image sans nuages le 14.01.2020) et bien après l’événement (première image sans nuages le 14.11.2020).

consulter l'événement
A : Sentinel-1A moyenne du 30-03-2020 au 05-05-2020 Sentinel-1A moyenne du 30-03-2020 au 05-05-2020
B : Sentinel-1A du 17-05-2020 Sentinel-1A du 17-05-2020
 
C : Sentinel-2A du 14-01-2020 Sentinel-2A du 14-01-2020
D : Sentinel-2B du 14-11-2020 Sentinel-2B du 14-11-2020

Dans les imaged radar (A et B), on observe une coupe claire survenue entre le 5 et le 17 mai 2020. Cette déforestation survient dans la partie nord-ouest du parc national Gola Forest. à 400 mètres au sud du village Morta.

L’analyse des images optique Sentinel-2 (C et D) confirme que la forêt (C) a été nettement coupée (D) laissant apparaître une clairière d’un peu moins d’un (1) hectare.

Ce phénomène de « grignotage » aux pourtours des parcs est courant ; en particulier lorsqu’il survient à proximité de villages.

On notera ici la proximité de la frontière entre le Libéria et le Sierra-Leone.

consulter l'événement
 

Détection des feux


Un algorithme original permet de détecter automatiquement les fronts de feux actifs à partir de données optiques Sentinel-2.

Feux actifs dans le paysage de Gola-Foya

La figure ci-dessus montre une image Sentinel-2 acquise le 14 janvier 2020 en saison sèche. On observe des fronts de feux actifs apparaissant de couleur jaune orangé.

La figure B montre en rouge le résultat de la segmentation des fronts de feux actifs observés sur l’image de la figure A. De cette segmentation, on peut calculer les occurrences de feu.

La détection des feux actifs peut servir dans l’alerte précoce des feux.

consulter les feux actifs

Aires brûlées dans le paysage Gola-Foya

La figure C montre une image Sentinel-2 acquise le 14 janvier 2020. On observe des aires brûlées apparaissant de couleur magenta.

La figure D montre le résultat de la segmentation des aires brûlées observées sur l’image de la figure C. De cette segmentation, on peut calculer les occurrences des aires brûlées.

consulter les aires brulés